Passer au contenu
Comprendre-les-troubles-anxieux-de-l-enfance-reconnaître-les-signes

Comprendre les troubles anxieux de l'enfance : reconnaître les signes

Introduction

L'enfance est souvent considérée comme une période d'insouciance, d'exploration et de découverte, mais pour certains enfants, cette période peut être assombrie par une anxiété écrasante. Les troubles anxieux font partie des problèmes de santé mentale les plus courants chez les enfants et les adolescents. Le dépistage et l'intervention précoces sont essentiels pour améliorer les résultats et aider les jeunes à mener une vie épanouie. Dans ce billet, nous allons explorer les différents types de troubles anxieux chez l'enfant, discuter de leurs causes et fournir des conseils sur la manière de reconnaître les signes et les symptômes afin que les parents, les soignants et les enseignants puissent apporter à ces enfants le soutien dont ils ont besoin.

Qu'est-ce qu'un trouble anxieux chez l'enfant ?

les troubles anxieux de l'enfance

 L'anxiété est une émotion normale et saine qui aide les gens à faire face aux risques ou aux défis. Cependant, lorsque l'anxiété devient excessive, persistante et interfère avec la vie quotidienne, elle peut évoluer vers un trouble anxieux. Le trouble anxieux de l'enfance désigne un groupe de troubles mentaux caractérisés par une peur ou une inquiétude excessive et irrationnelle qui affecte les enfants et les adolescents de moins de 18 ans.

Il existe plusieurs types de troubles anxieux qui peuvent affecter les enfants, notamment

Trouble anxieux généralisé (TAG) - Les enfants atteints de TAG éprouvent des inquiétudes excessives et incontrôlables à propos d'un large éventail de situations quotidiennes, telles que les résultats scolaires, les amitiés ou les problèmes familiaux.

Trouble d'anxiété de séparation - Ce trouble se caractérise par une peur intense de l'enfant d'être éloigné de ses parents ou des personnes qui s'occupent de lui. L'anxiété de séparation est normale chez les jeunes enfants, mais elle devient un trouble lorsque la peur est excessive et persiste au-delà de la période de développement appropriée à l'âge.

Trouble d'anxiété sociale - Également connu sous le nom de phobie sociale, ce trouble se traduit par une peur intense et un évitement des situations sociales en raison de la crainte d'être jugé, gêné ou humilié.

Alalie sélective - Les enfants atteints d'alalie sélective ont des difficultés à parler dans certaines situations sociales, comme à l'école ou en public, même s'ils peuvent parler confortablement à la maison ou avec des membres de leur famille proche.

Phobies spécifiques - Une phobie spécifique est une peur intense et irrationnelle d'un objet ou d'une situation particulière, comme les animaux, les hauteurs ou les orages.

Trouble panique - Ce trouble se traduit par des crises de panique soudaines et récurrentes, qui sont des épisodes de peur intense accompagnés de symptômes physiques tels que des palpitations, un essoufflement ou des vertiges.

Causes des troubles anxieux chez l'enfant

les troubles anxieux de l'enfance

 Le développement des troubles anxieux chez les enfants est influencé par une interaction complexe de facteurs génétiques, environnementaux et neurobiologiques. Parmi les principales causes, citons

A. Facteurs génétiques - Les troubles anxieux généralisés ont tendance à être présents dans les familles, ce qui suggère que les facteurs génétiques jouent un rôle important dans leur développement. Les enfants ayant des antécédents familiaux d'anxiété ou d'autres troubles mentaux courent un plus grand risque de développer eux-mêmes un trouble anxieux.

B. Facteurs environnementaux - Certaines expériences de vie et certains facteurs environnementaux peuvent contribuer au développement de troubles anxieux chez les enfants. Il s'agit notamment de l'exposition à un stress chronique, à des conflits familiaux ou à des événements traumatisants tels que des accidents, des catastrophes naturelles ou des abus.

C. Chimie du cerveau - Les déséquilibres des neurotransmetteurs, les messagers chimiques du cerveau, peuvent contribuer au développement des troubles anxieux. La recherche a montré que les personnes souffrant de troubles anxieux généralisés présentent des niveaux altérés de certains neurotransmetteurs, tels que la sérotonine et la norépinéphrine.

D. Expériences traumatisantes - Le fait d'avoir vécu ou d'avoir été témoin d'un événement traumatisant, tel qu'un accident de voiture, une catastrophe naturelle ou des abus physiques ou sexuels, peut entraîner l'apparition d'un trouble anxieux chez l'enfant.

Reconnaissance des signes et des symptômes

les troubles anxieux de l'enfance

 La reconnaissance des signes et des symptômes des troubles anxieux de l'enfance est essentielle pour une intervention précoce et un traitement efficace. Les symptômes peuvent varier en fonction du type spécifique de trouble anxieux, mais les signes émotionnels, physiques et comportementaux les plus courants sont les suivants

Signes émotionnels

Inquiétude excessive - Les enfants souffrant d'un trouble anxieux généralisé peuvent s'inquiéter constamment de divers aspects de leur vie, tels que l'école, les amitiés ou les problèmes familiaux, même s'il n'y a pas de raison évidente de s'inquiéter.

Irritabilité - Les enfants anxieux peuvent être facilement contrariés ou frustrés, ce qui se traduit par une irritabilité et une humeur accrues.

Peur de faire des erreurs - Les enfants souffrant de troubles anxieux peuvent avoir une forte peur de l'échec ou de faire des erreurs, ce qui peut les conduire au perfectionnisme et à la procrastination.

Difficultés de concentration - L'anxiété peut empêcher les enfants de se concentrer sur leurs devoirs ou leurs travaux scolaires, ce qui se traduit par une baisse de l'attention et de la concentration.

Signes physiques

Fatigue - Le stress peut être mentalement et physiquement épuisant, et les enfants se sentent fatigués et léthargiques, même s'ils dorment suffisamment.

Troubles du sommeil - Les enfants souffrant de troubles anxieux peuvent avoir des difficultés à s'endormir, à rester endormis ou faire des cauchemars fréquents, ce qui perturbe leur sommeil.

Maux de tête ou d'estomac - L'anxiété peut se manifester par des symptômes physiques, tels que des maux de tête ou d'estomac fréquents, qui n'ont souvent pas d'explication médicale claire.

Tension musculaire - Les enfants anxieux peuvent ressentir une tension musculaire qui se traduit par des courbatures, des douleurs ou un sentiment de malaise.

Symptômes comportementaux

Évitement de certaines situations - Les enfants souffrant d'un trouble anxieux généralisé peuvent éviter les situations ou les activités qui les angoissent, comme les événements sociaux, les exposés à l'école ou certains lieux.

Recherche constante de réconfort - Les enfants anxieux peuvent fréquemment chercher à se faire rassurer par leurs parents, leurs enseignants ou leurs camarades sur leurs performances ou leur sécurité, même s'il n'y a pas de raison évidente de s'inquiéter.

Difficulté à se faire des amis - L'anxiété sociale et l'inquiétude excessive peuvent empêcher les enfants souffrant de troubles anxieux de nouer et d'entretenir des amitiés.

Baisse des résultats scolaires - L'anxiété peut affecter la capacité d'un enfant à se concentrer et à faire ses devoirs, ce qui entraîne une baisse des résultats scolaires.

Comment soutenir un enfant souffrant de troubles anxieux ?

Si vous pensez qu'un enfant souffre d'un trouble anxieux, il est important de le soutenir et de l'encourager. Voici quelques stratégies pour vous aider :

A. Encourager une communication ouverte - Créez un environnement dans lequel l'enfant se sent à l'aise pour parler de ses sentiments et de ses inquiétudes. Écoutez-le avec empathie et validez ses sentiments tout en le rassurant et en le guidant.

B. Créer un environnement sûr et favorable - Créez des routines et des structures pour aider l'enfant à se sentir en sécurité et à maîtriser la situation. Encouragez la participation à des activités qui renforcent l'estime de soi et soyez attentif à vos propres réactions au stress, car les enfants calquent souvent leurs stratégies d'adaptation sur celles des personnes qui s'occupent d'eux.

C. Promouvoir des stratégies d'adaptation saines - Enseignez à l'enfant des techniques de relaxation, telles que des exercices de respiration profonde ou de relaxation musculaire progressive, pour l'aider à gérer son stress. Encouragez l'enfant à pratiquer une activité physique régulière, à avoir une alimentation équilibrée et à dormir suffisamment pour favoriser son bien-être mental et physique.

D. Demander l'aide d'un professionnel si nécessaire - Si l'anxiété de l'enfant est grave, persistante ou provoque une détresse importante, il peut être utile de consulter un professionnel de la santé mentale, tel qu'un psychologue ou un psychiatre, spécialisé dans le traitement des troubles anxieux chez l'enfant.

Conclusion

Reconnaître les signes et les symptômes des troubles anxieux chez l'enfant est essentiel pour une intervention précoce et pour apporter à ces enfants le soutien dont ils ont besoin pour surmonter leurs difficultés. En comprenant les différents types de troubles anxieux, leurs causes et leurs symptômes courants, les parents, les soignants et les éducateurs peuvent être mieux équipés pour aider les enfants à gérer leur anxiété et à s'épanouir dans leur vie quotidienne. Pour obtenir des ressources et un soutien supplémentaires, pensez à contacter les organisations locales de santé mentale, les pédiatres ou les conseillers scolaires qui peuvent vous conseiller et vous mettre en contact avec les professionnels et les services appropriés.

a-la-decouverte-de-moi-meme-manuel-de-psychotherapie parle-moi-un-outil-didactique-et-therapeutique

Informations complémentaires
A. Troubles coexistants

Les enfants souffrant de troubles anxieux généralisés courent un risque accru de développer d'autres troubles mentaux, tels que la dépression, le trouble du déficit de l'attention/hyperactivité (TDAH) ou les troubles de l'alimentation. Il est important de surveiller et de traiter tout trouble concomitant afin de garantir un traitement et un soutien complets.

B. Impact sur la dynamique familiale

Le trouble anxieux d'un enfant peut avoir un impact significatif sur la vie et les relations familiales. Les parents et les frères et sœurs peuvent avoir besoin d'adapter leurs routines, leur style de communication et leurs attentes pour répondre aux besoins de l'enfant. La thérapie familiale ou les groupes de soutien peuvent être des ressources précieuses pour relever ces défis et promouvoir un environnement familial favorable.

C. Interventions à l'école

Les écoles jouent un rôle clé dans l'identification et le soutien des élèves souffrant de troubles anxieux. Les enseignants et les conseillers scolaires peuvent mettre en place des aménagements et des interventions pour aider les élèves à gérer leur anxiété, par exemple en leur accordant plus de temps pour les tests, en leur offrant un espace calme pour se détendre ou en élaborant des plans d'enseignement individualisés (PEI) pour répondre à des besoins spécifiques.

D. Options de traitement

Il existe plusieurs options de traitement fondées sur des données probantes pour les troubles anxieux chez les enfants :

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) - Cette forme de traitement se concentre sur l'identification et la modification des schémas de pensée et des comportements négatifs qui contribuent à l'anxiété. La TCC est considérée comme le traitement de première intention pour la plupart des troubles anxieux chez les enfants et les adolescents.

Thérapie familiale - L'implication de toute la famille dans la thérapie peut aider à aborder les problèmes sous-jacents, à améliorer la communication et à soutenir l'enfant dans la gestion de son anxiété.

Médicaments - Dans certains cas, des médicaments tels que les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) ou les benzodiazépines peuvent être prescrits pour aider à gérer les symptômes des troubles anxieux. Pour obtenir des résultats optimaux, les médicaments doivent être utilisés en complément d'une thérapie et doivent être suivis de près par un professionnel de la santé.

E. Stratégies de prévention

Bien qu'il ne soit pas possible de prévenir complètement les troubles anxieux, les parents et les personnes qui s'occupent des enfants peuvent prendre certaines mesures pour favoriser la résilience et réduire le risque de développer des problèmes liés à l'anxiété :

Favoriser un lien sécurisant - Un lien parent-enfant fort peut procurer un sentiment de sécurité et de stabilité, aidant les enfants à se sentir plus confiants et mieux armés pour faire face à l'anxiété.

Encourager les compétences en matière de résolution de problèmes - Aider les enfants à développer leur esprit critique et leurs compétences en matière de résolution de problèmes en les encourageant à trouver des solutions aux défis et à gérer les situations difficiles.

Modéliser des stratégies d'adaptation saines - Montrer des techniques efficaces de gestion du stress, telles que des exercices de respiration profonde, l'activité physique ou la recherche d'un soutien social, pour montrer aux enfants comment gérer le stress et l'anxiété de manière saine.

En comprenant la complexité des troubles anxieux infantiles et en apportant un soutien approprié, les parents, les soignants et les enseignants peuvent faire une différence significative dans la vie des enfants qui luttent contre l'anxiété. En tant que communauté, nous pouvons travailler ensemble pour veiller à ce que ces jeunes gens reçoivent les soins et la compréhension dont ils ont besoin pour surmonter leurs difficultés et vivre une vie pleine et heureuse.

Copyright Upbility 2023

Contenu original de l'équipe de rédaction d'Upbility. La reproduction de cet article, en tout ou en partie, sans mention de l'éditeur est interdite.

Vous pouvez également lire 

Matériel sur l’autisme:

Article précédent Problèmes de comportement. Un guide complet de prise en charge