Apaiser la sensibilité sensorielle | Upbility FR

Apaiser la sensibilité sensorielle

Teresa Garland, ergothérapeute agréée (MOT, OTR) 

Nous avons tous et toutes déjà travaillé avec des enfants très sensibles aux sons, à la lumière, au toucher, aux goûts, aux odeurs ou à la douleur. Certains enfants sont très sensibles à tout. Je faisais partie de ces enfants, et je suis toujours sensible à beaucoup de choses. Mais étonnamment, je n’ai aucun problème à aller chez le dentiste. Voici mon secret : enfant, j’avais un excellent dentiste qui me disait de me concentrer sur autre chose pendant qu’il me soignait. C’est ce que je faisais et je ne ressentais presque aucune gêne tout au long du traitement. C’était un bon conseil et je me souvenais de faire pareil à chaque fois que je retournais chez le dentiste.

Mais je n’ai pas appris à appliquer ce conseil à d’autres situations avant très longtemps. Lorsque j’avais la vingtaine, un jour, j’étais en train de travailler sur un projet de décoration avec un ami et je me suis cogné le pouce avec un marteau. Aïe. Je n’arrivais pas à cacher ma douleur. Mon ami m’a traitée de bébé et m’a conseillé de reporter mon attention sur autre chose jusqu’à ce que la douleur passe. C’est ce que j’ai fait et, miracle, ça a marché. Comment savait-il cela et pas moi ? La réponse est que lui avait pratiqué des sports collectifs et pas moi. Les enfants sensibles sur le plan sensoriel ne participent pas aux sports collectifs car il y a du bruit et on se fait bousculer. C’est un problème important ! À cause de cela, ils et elles passent à côté de nombreuses expériences pratiques et sociales de la vie, notamment celle qui consiste à reporter leur attention sur autre chose lorsqu’ils ou elles ont mal.

Nous pouvons aider les enfants sensibles en leur apprenant cette nouvelle technique. Si Zoé joue avec le gicleur de l’arrosage et reçoit de l’eau au visage, au lieu de ne rien faire quand elle est concentrée sur son inconfort, conseillez-lui de reporter son attention sur autre chose, par exemple sur le gicleur, ses pieds ou ses mains. Si Martin se trouve à côté d’une alarme qui sonne pendant plusieurs secondes, il pourra diriger son attention vers l’intérieur de son corps (et mettre les mains sur ses oreilles) et, de cette façon, se sentir bien ancré au sol.

Apprendre cette technique peut changer la vie d’un enfant sensible au niveau sensoriel, et voici la raison. Notre cerveau fonctionne de façon très efficace, en essayant toujours de prédire ce qu’il est sur le point d’arriver. Si, par exemple, je me concentre sur certaines gênes sensorielles, mon cerveau va en déduire que je cherche à faire attention à celles-ci, et il traitera comme une priorité la résolution de ces malaises. D’un autre côté, une fois que je commence à ignorer la gêne et que je me concentre sur autre chose, cette gêne va perdre petit à petit son caractère prioritaire. Je récapitule. Une gêne ou douleur perd son caractère prioritaire quand elle est ignorée. Quel bon conseil pour nos enfants !

Maintenant voici une petite explication scientifique :

le circuit cérébral qui traite les priorités se trouve dans le cortex insulaire antérieur droit. Il envoie les priorités au cortex cingulaire antérieur (CCA) qui traite les réactions comportementales, motrices et émotionnelles, ainsi que la restructuration cognitive.

Découvrez plus de matériel sur l’autisme par upbility 

Plus de livres suggérés :  Tous synchro: un an de Mini-mouvements

Découvrez plus de matériel sur Developpement des capacites par Upbilityfr

 

Apaiser la sensibilité sensorielleAutismeTroubles de l’apprentissage

Articles populaires

  1. Je suis dyslexique, ce qui veut dire... | Upbility FR
  2. L’arbre des DÉPENDANCES | Upbility FR
  3. CEUX QUI CRITIQUENT | Upbility FR
  4. J’ai peur | Upbility FR
  5. La tasse des émotions | Upbility FR