Consultez nos offres ! Cliquez ici

OFFRE SPÉCIALE

10% de remise sur la série "Situations sociales Flip Cards"

3RE9W4HYS

Motricité globale : Un guide complet

Motricité-globale-Un-guide-complet

La motricité globale fait référence à la capacité d'utiliser les grands muscles du corps pour effectuer des activités physiques.

Ces compétences sont importantes pour le développement de l'enfant et sont essentielles pour les activités quotidiennes telles que marcher, courir, sauter et grimper. Elles jouent également un rôle essentiel dans le développement cognitif, social et émotionnel de l'enfant. Il est donc important que les parents et les enseignants comprennent l'importance du développement de la motricité globale et la manière de la promouvoir efficacement.

La motricité globale

Types d'habiletés motrices

Il existe deux grands types de compétences motrices : la motricité globale et la motricité fine :

La motricité globale : La motricité globale consiste à utiliser les grands muscles du corps pour effectuer des activités physiques. Ces compétences sont nécessaires pour des activités telles que la marche, la course, le saut et l'escalade. Voici quelques exemples de motricité globale

  • Marcher
  • Courir
  • Sauter
  • Grimper
  • Taper dans un ballon
  • Faire du vélo
  • Lancer et attraper un ballon
  • Sauter à la corde
  • Danser
  • Nager

Mobilité fine : La motricité fine consiste à utiliser les petits muscles du corps pour effectuer des mouvements précis. Ces compétences sont essentielles pour les activités qui nécessitent une coordination œil-main, telles que l'écriture, le dessin et l'utilisation d'outils. La motricité fine apparaît dès la petite enfance et devrait être maîtrisée à l'âge scolaire. Voici quelques exemples d'habiletés motrices fines :

  • Saisir et tenir des objets
  • Couper avec des ciseaux
  • Écrire et dessine
  • Utiliser des ustensiles pour manger
  • Boutonner et fermer des vêtements
  • Jouer d'un instrument de musique
  • Utiliser une souris ou un clavier d'ordinateur
  • Faire des lacets

Sur notre site web, vous trouverez un large éventail de matériel que vous pouvez utiliser.

 le-developpement-de-la-motricite-fine le-developpement-de-la-motricite-fine a-vie-en-jeux

 La motricité globale et la motricité fine sont toutes deux importantes pour le développement de l'enfant et ses activités quotidiennes. La motricité globale est nécessaire pour les activités physiques et le jeu, tandis que la motricité fine est nécessaire pour des activités telles que l'écriture, le dessin et les soins personnels. Les enfants acquièrent ces compétences progressivement, la motricité globale se développant généralement plus tôt dans la vie que la motricité fine.

II. Les étapes de la motricité globale selon l'âge

Motricité globale

A. Nourrissons (0-12 mois)

Au cours de la première année de vie, les nourrissons développent rapidement leur motricité globale. Les compétences liées à la motricité globale se développent progressivement à partir de l'âge de 2 mois. Elles commencent par le contrôle de la tête, suivi de la roulade, de la marche à quatre pattes et enfin de la marche. À 6 mois, la plupart des nourrissons peuvent s'asseoir en position verticale avec un soutien et à 9-10 mois, ils peuvent généralement ramper ou se déplacer à quatre pattes. À 12 mois, la plupart des nourrissons peuvent se tenir debout et faire quelques pas de manière autonome.

B. Jeunes enfants (1-3 ans)

Les tout-petits deviennent de plus en plus mobiles et prennent confiance en leur motricité globale. Ils apprennent à marcher, à courir, à grimper et à sauter. Ils peuvent également lancer et attraper une balle et utiliser des ustensiles pour se nourrir. À 2 ans, la plupart des enfants peuvent monter et descendre les escaliers avec de l'aide et à 3 ans, ils peuvent généralement le faire seuls.

C. Enfants d'âge préscolaire (3-5 ans)

Les enfants d'âge préscolaire affinent leur motricité globale et deviennent plus coordonnés. Ils peuvent faire du tricycle, sauter à cloche-pied et avec les deux pieds. Ils peuvent également lancer et attraper une balle avec plus de précision et utiliser des ciseaux pour couper du papier. À l'âge de 4 ans, la plupart des enfants d'âge préscolaire peuvent monter et descendre les escaliers en alternant les jambes et à l'âge de 5 ans, ils peuvent sauter et sautiller avec un seul pied.

D. Enfants d'âge scolaire (5-12 ans)

Les enfants d'âge scolaire continuent à améliorer leur motricité globale et à en développer de nouvelles. Ils peuvent faire de la bicyclette, jouer à des sports d'équipe et exécuter des mouvements plus complexes tels que la roue et le saut périlleux. Ils peuvent également lacer leurs chaussures et utiliser des outils tels que des marteaux et des tournevis.

E. Adolescents (12-18 ans)

Au cours de l'adolescence, la motricité globale continue à se développer et à se spécialiser. Les adolescents peuvent effectuer des mouvements complexes tels que des routines de danse et de gymnastique. Ils peuvent également participer à des sports d'équipe à un niveau plus élevé et peuvent commencer à se spécialiser dans un sport particulier.

III. Facteurs influençant le développement de la motricité globale

Motricité globale

A. La génétique

La génétique joue un rôle dans le développement de la motricité globale de l'enfant. Certains enfants peuvent naître avec une prédisposition génétique à exceller dans certaines activités physiques. Cependant, la génétique n'est pas le seul facteur déterminant dans le développement de la motricité globale.

B. L'environnement

L'environnement dans lequel un enfant grandit peut également influencer le développement de la motricité globale. Les enfants qui grandissent dans un environnement offrant des possibilités d'activité physique et de jeu sont plus susceptibles de développer une bonne motricité globale. En revanche, les enfants qui grandissent dans un environnement sédentaire peuvent être désavantagés.

C. Santé et nutrition

Une bonne santé et une bonne alimentation sont essentielles au développement de la motricité globale. Les enfants en bonne santé et bien nourris ont plus d'énergie et sont plus à même de participer à des activités physiques. En outre, certaines conditions médicales, telles que l'infirmité motrice cérébrale, peuvent affecter le développement de la motricité globale.

D. Possibilités d'entraînement et de jeu

Les possibilités d'entraînement et de jeu sont essentielles au développement de la motricité globale. Les enfants qui ont accès à des terrains de jeux, à des équipes sportives et à d'autres activités physiques ont plus de chances de développer une bonne motricité globale. En outre, les parents et les enseignants peuvent offrir des possibilités d'entraînement et de jeu à la maison et en classe.

IV. Stratégies visant à promouvoir le développement de la motricité globale

Motricité globale

 A. Créer un environnement sûr

Il est important de créer un environnement sûr pour que les enfants puissent faire de l'exercice et jouer. Il faut notamment veiller à ce que les terrains de jeu et autres aires de jeu ne présentent aucun danger et à ce que les enfants portent un équipement de sécurité approprié, comme un casque lorsqu'ils font de la bicyclette.

B. Offrir des occasions de jouer et de faire de l'exercice

Les parents et les enseignants peuvent offrir aux enfants des occasions de s'exercer et de jouer de diverses manières. Il peut s'agir de jeux, de participation à des équipes sportives et d'activités de plein air telles que la randonnée et le camping.

C. Encourager l'activité physique

Il est essentiel d'encourager l'activité physique pour développer la motricité globale. Les parents et les enseignants peuvent encourager l'activité physique en limitant le temps passé devant un écran et en encourageant les jeux en plein air et l'activité physique.

D. Utilisation de jouets et d'équipements adaptés au développement de l'enfant

L'utilisation de jouets et d'équipements adaptés au développement de l'enfant est importante pour le développement de sa motricité globale. Les jouets et l'équipement doivent être sûrs et adaptés à l'âge et au niveau de compétence de l'enfant.

E. Intégrer la motricité globale dans les activités quotidiennes

Les parents et les enseignants peuvent intégrer la motricité globale dans les activités quotidiennes en encourageant les enfants à se rendre à l'école à pied ou à vélo, à jouer dehors pendant la récréation et à participer à des activités physiques dans le cadre de programmes extrascolaires.

V. Défis et interventions courants en matière de motricité globale

Motricité globale

 A. Le trouble de la coordination du développement

Le trouble du développement de la coordination (TDC) est une affection qui affecte le développement de la motricité globale. Les enfants atteints de ce trouble peuvent avoir des difficultés à coordonner et à effectuer des activités physiques. Les interventions pour le DCD peuvent inclure la kinésithérapie, l'ergothérapie et l'enseignement spécialisé.

B. Paralysie cérébrale

La paralysie cérébrale est une affection neurologique qui affecte le développement de la motricité globale. Les enfants atteints d'infirmité motrice cérébrale peuvent avoir des difficultés à contrôler et à coordonner leurs muscles. Les interventions pour la paralysie cérébrale peuvent inclure la kinésithérapie, l'ergothérapie et les appareils d'assistance tels que les appareils orthopédiques et les fauteuils roulants.

C. Syndrome de Down

Le syndrome de Down est une maladie génétique qui peut affecter le développement de la motricité globale. Les enfants atteints du syndrome de Down peuvent avoir un faible tonus musculaire et un retard dans le développement de la motricité globale. Les interventions pour le syndrome de Down peuvent inclure la physiothérapie, l'ergothérapie et l'enseignement spécialisé.

D. Trouble du traitement sensoriel

Le trouble du traitement sensoriel (TTS) est une affection dans laquelle le cerveau a des difficultés à traiter les informations sensorielles. Les enfants atteints de ce trouble peuvent avoir des difficultés d'équilibre et de coordination. La thérapie d'intégration sensorielle et l'ergothérapie font partie des interventions possibles en cas de TSP.

La motricité fine et les enfants handicapés

La motricité globale est essentielle au développement de l'enfant, et cela vaut également pour les enfants handicapés. Les enfants handicapés peuvent avoir des difficultés à développer leur motricité globale en raison de limitations physiques, de problèmes sensoriels ou d'autres facteurs. Toutefois, avec des interventions et un soutien appropriés, ces enfants peuvent progresser dans le développement de leur motricité globale.

Les handicaps physiques tels que l'infirmité motrice cérébrale, le spina bifida et la dystrophie musculaire peuvent affecter le développement de la motricité globale d'un enfant. Ces maladies peuvent entraîner une faiblesse musculaire, une spasticité et d'autres troubles moteurs qui peuvent rendre difficile la réalisation d'activités physiques par les enfants.

Cependant, la kinésithérapie peut aider les enfants souffrant d'un handicap physique à améliorer leur motricité globale. Un kinésithérapeute peut travailler avec l'enfant pour élaborer un plan de soins comprenant des exercices destinés à améliorer la force, la coordination et l'équilibre. Il peut également fournir des équipements adaptés, tels que des appareils orthopédiques, des fauteuils roulants et des déambulateurs, afin d'aider l'enfant à se déplacer plus facilement et en toute sécurité.

Les troubles du traitement sensoriel peuvent également affecter le développement de la motricité globale de l'enfant. Les enfants atteints de troubles du traitement sensoriel peuvent être hypersensibles ou insensibles aux stimuli sensoriels, ce qui peut affecter leur équilibre et leur coordination.

La thérapie d'intégration sensorielle peut aider les enfants atteints de troubles du traitement sensoriel à améliorer leur motricité globale. Cette thérapie implique des activités qui fournissent un apport sensoriel dans un environnement structuré et contrôlé. L'objectif est d'aider l'enfant à apprendre à traiter plus efficacement les informations sensorielles, ce qui peut améliorer son équilibre et sa coordination.

Les déficiences intellectuelles peuvent également affecter le développement de la motricité globale de l'enfant. Les enfants atteints de déficiences intellectuelles peuvent avoir des difficultés à comprendre les instructions ou à suivre les consignes, ce qui peut rendre difficile l'apprentissage de nouvelles habiletés motrices globales.

Cependant, avec un enseignement et un soutien appropriés, ces enfants peuvent progresser dans le développement de leur motricité globale. Les enseignants spécialisés, les ergothérapeutes et les kinésithérapeutes peuvent collaborer à l'élaboration de plans individualisés qui répondent aux besoins de l'enfant et favorisent le développement de sa motricité globale.

E. Stratégies de soutien aux enfants présentant des difficultés de motricité globale

Les stratégies de soutien aux enfants ayant des difficultés de motricité globale peuvent consister à leur donner des occasions supplémentaires de s'exercer et de jouer, à utiliser des appareils d'assistance et à rechercher une instruction ou une thérapie spécialisée.

Conclusion

En conclusion, la motricité globale est essentielle au développement de l'enfant et joue un rôle vital dans son développement cognitif, social et émotionnel. Les mouvements du corps sont étroitement liés à la motricité globale, car celle-ci implique l'utilisation des grands muscles du corps pour réaliser des activités physiques.

Les parents et les enseignants peuvent favoriser le développement de la motricité globale en créant un environnement sûr, en offrant des possibilités de jeu et de pratique, en encourageant l'activité physique, en utilisant des jouets et du matériel adaptés au développement de l'enfant et en intégrant la motricité globale dans les activités quotidiennes.

En outre, les interventions visant à résoudre les problèmes courants de motricité globale peuvent inclure la kinésithérapie, l'ergothérapie et l'enseignement spécialisé. En comprenant l'importance du développement de la motricité globale et en sachant comment l'encourager efficacement, les parents et les enseignants peuvent aider les enfants à atteindre leur plein potentiel.

Si vous avez des inquiétudes concernant votre enfant, quel que soit son âge, n'hésitez pas à en parler à un professionnel.

Sur notre site web, vous trouverez un large éventail de matériel que vous pouvez utiliser.

Contenu original de l'équipe de rédaction d'Upbility. La reproduction de cet article, en tout ou en partie, sans mention de l'éditeur est interdite.

Matériel sur l’autisme: