Compréhension en lecture et autisme

Compréhension en lecture et autisme

Les études scientifiques ont montré que les enfants acquièrent simultanément des habiletés de décodage et de compréhension, néanmoins chaque habileté se développe indépendamment l’une de l’autre. Les enfants ayant un Trouble du Spectre Autistique (TSA) acquièrent généralement des habiletés de décodage, mais ils ont des difficultés concernant la compréhension en lecture. Ils sont capables, de façon relative, de repérer plus aisément des mots que de comprendre ce qu’ils ont lu. Cela est probablement dû au fait que la compréhension constitue une habileté plus abstraite que le décodage.

Les élèves avec autisme peuvent lire et traiter l’écrit d’une manière plaisante. A contrario, les enfants avec dyslexie luttent souvent afin de décoder l’écrit. Pourtant, ces enfants ne sont pas toujours capables d’accéder à la signification des mots. Il est vraisemblable qu’ils affrontent une difficulté à visualiser l’action et à comprendre les interactions sociales sur lesquelles se basent plusieurs histoires. Un détail peut absorber toute l’attention de l’enfant et aura pour conséquence de le détourner du traitement du texte dans son intégralité.

 

Le cycle des difficultés de la compréhension en lecture

Le schéma ci-dessus montre le caractère complexe des difficultés de la compréhension en lecture et sa relation avec le développement des habiletés en lecture. Il est possible qu’un enfant, ayant des difficultés en lecture, ne soit pas sûr de sa capacité à lire et qu’il se sente stressé par rapport au devoir de la lecture. Cela peut contribuer à l’utilisation inappropriée des stratégies qui sont appliquées pendant la lecture. L’échec de la lecture va créer des attentes plus faibles chez le lecteur.


Cette situation peut amener à l’évitement de la lecture ayant comme conséquence le développement d’un vocabulaire limité et creuser l’écart avec les autres lecteurs. Les difficultés en lecture et le développement faible des habiletés, mènent en générale à de faibles récompenses. Tant qu’il y a des comparaisons avec d’autres lecteurs dans la classe, le lecteur faible peut développer une mauvaise image de lui-même – faible confiance en soi/image en soi.


Ainsi, ce qui a commencé comme un simple problème au début, peut se transformer dans le temps en un cycle complexe d’échec de compréhension en lecture, influençant ainsi d’autres aspects de l’individu.

 

Stratégies de la compréhension en lec ture

Les stratégies ne constituent pas des comportements distincts, elles sont utilisées avec plusieurs manières par les élèves, qui sont capables de les combiner et de les incorporer lorsqu’ils font face à des difficultés de compréhension du texte. Les connaissances du vocabulaire et l’interprétation de la lecture sont des éléments essentiels pour toutes les stratégies.

Activer ses connaissances antérieures ou créer des liens. Le lecteur fait appel aux connaissances (connexions) qu’il possède déjà pour le monde, les mots et les textes et il applique cette connaissance antérieure pour l’aider à appréhender la nouvelle connaissance du texte.

Créer et vérifier des hypothèses et des prédictions. Le lecteur forme des hypothèses autour des textes avant et pendant la lecture. Les hypothèses le poussent à faire des prédictions qui seront vérifiées par le bon lecteur pendant la lecture, lequel pourra les confirmer ou les rejeter par rapport aux nouvelles informations qu’il aura reçues du texte. Les hypothèses peuvent être basées sur n’importe quel aspect du texte, comme la structure, le sujet, la taille et la forme de celui-ci ou sur le cadre ou le travail dans lequel s’effectue la lecture.

Définir l’idée principale. Le lecteur définit quelle est l’idée la plus importante ou principale du texte. Pour faire cela, il utilise ses connaissances et expériences antérieures concernant la structure du texte (par exemple, savoir que les articles des journaux citent souvent l’idée principale dans la première phrase), en extrait le sens et définit la signification relative. Le lecteur peut également prédire et composer plusieurs aspects du texte afin qu’il puisse déterminer les idées principales.

Connaitre la structure du texte. La façon dont le texte est construit joue un rôle important pour la compréhension. Le lecteur utilise ce qu’il connaît déjà ou apprend la structure du texte pour l’aider à survoler et comprendre des nouveaux textes.

Résumer. Le lecteur résume rapidement pendant le traitement du texte en cherchant des liens et des précisions et en utilisant ses connaissances pour des sujets comme le vocabulaire et la structure du texte afin de trouver et lier les points importants.

Faire des inférences. Le lecteur émet des suppositions afin de pouvoir clarifier les informations que l’auteur n’a pas formulées. Pour effectuer cela, le lecteur utilise ses connaissances basiques, en essayant de former des hypothèses en rapport avec ce que l’auteur à l’intention de faire.

Créer des images mentales et visualisation. Le lecteur construit des images mentales pendant la lecture pour représenter les informations ou les idées qui vont l’aider à faire des liens avec ses connaissances déjà existantes. Le lecteur utilise également les images mentales pour visualiser, par exemple, des modèles dans des idées ou dans la structure du texte, qui l’amèneront à une compréhension approfondie du texte.

Poser des questions à partir du texte et rechercher des réponses. La stratégie utilisée par la plupart des lecteurs, afin de comprendre le texte à traiter, est de poser constamment des questions pendant la lecture. Les questions peuvent concerner le sens des mots ou des phrases, la structure de l’ensemble du texte, le développement du sujet ou du personnage, dans une histoire ou n’importe quel autre aspect du texte et du cadre. À travers des questions, le lecteur peut créer et former des hypothèses, faire des inférences, résumer et coordonner l’utilisation d’autres stratégies de compréhension.

La nouvelle série de matériel d’intervention thérapeutique « Développement de la compréhension en lecture pour les enfants ayant un trouble du spectre autistique » a comme objectif d’aider les enfants qui présentent des difficultés importantes en compréhension du contenu d’un texte. La série est composée de 3 parties contenant de brèves bases théoriques et différents niveaux d’intervention. La première partie est constituée de quatre niveaux d’intervention de difficulté classifiée. Ce matériel a été développé et testé en pratique clinique, apportant d’excellents résultats en fonction du potentiel de l’élève.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Stades du développement du discours narratif
Stades du développement du discours narratif

Le discours narratif est la narration, écrite ou orale, d’un événement ou d’une suite d’événements, réels ou imaginaires. La narration s’organise en fonction du contexte spatio-temporel, mais aussi en suivant une logique de cause à effet.

 

Voir l'article entier
Autisme et autostimulation
Autisme et autostimulation

Quelles sont les raisons de l’autostimulation ? Comment aider les enfants à éviter des comportements qui leur font du mal ?

Tout le monde a une manie. Je joue avec mes cheveux quand je parle avec un ami. Peut-être vous rongez-vous les ongles lorsque vous êtes énervé ou que vous vous ennuyez. Peut-être encore tapotez-vous votre bureau avec vos doigts ou votre stylo, en réfléchissant. 

Voir l'article entier
Identifier des troubles de l’apprentissage en classe
Identifier des troubles de l’apprentissage en classe

Les enseignants sont souvent les premiers à remarquer chez un enfant un possible trouble de l’apprentissage. Parfois, les signes sont simples à identifier : l’absence de progrès en lecture, par exemple, ou encore l’incapacité de maîtriser les tables de multiplication, malgré des efforts manifestes. Cependant, les indices ne sont pas toujours aussi clairs. Nombreux sont les enfants qui, gênés d’éprouver des difficultés à faire des choses qui paraissent simples pour les autres, se donnent du mal pour cacher leurs problèmes.

Voir l'article entier

Nouveautés et mises à jour

Pourquoi choisir des eBooks ?

Du matériel spécialisé disponible sur votre ordinateur en un seul clic !

- Nos eBooks sont respectueux de l’environnement et conçus expressément pour que seule une partie de leur contenu nécessite d’être imprimée.

- Vous pouvez acquérir les eBooks n’importe où, n’importe quand et les télécharger sur le support de votre choix. - L’utilisation des eBooks est très flexible, car ils se composent de pages d’exercices conçues spécialement pour être imprimées.

- Le matériel numérique de notre bibliothèque est sans cesse renouvelé : chaque titre s’enrichit au fil des ans de nouvelles activités et pages d’exercices.

 

Nouveautés et mises à jour